Le site web éco-conçu, une tendance qui se confirme.

On ne le sait pas forcément mais l’activité numérique a un impact on négligeable sur l’environnement. Ceci est dû à sa consommation en électricité  qui produit des gaz à effet de serre. Ce secteur à lui seul émet 4% du total des émissions carbonées.

D’ici 2030, le secteur du numérique représentera l’un des plus gros pôles en matière de consommation d’électricité au monde et le septième en matière énergétique. L’émission de CO2 croît de 8% par an et il y a cinq fois plus de datas tous les cinq ans !

De cette prise de conscience découle un ensemble de mesures concrètes permettant de limiter cette pollution numérique. nous allons détailler ci-dessous en quoi consiste la démarche de l’éco-conception appliquée au monde informatique, notamment via une nouveauté dans le monde de la création de site internet : Le site web éco-conçu

1- Définition d’un site-web éco-conçu

Fiche google my business

Lors de la création ou de la refonte d’un site internet, on peut s’interroger sur notre impact et responsabilité en matière de pollution numérique. Et même si un site internet ne représente qu’une goute d’eau dans l’océan d’internet. Il peut-être judicieux de s’interroger sur ces sujets qui sont des enjeux actuels.

Tout un ensemble de choix peut être opéré pour minimiser les conséquences de rejets de CO2 des activités numériques.
De plus en plus d’acteurs du  web se développent autour de cet objectif : Concevoir et refondre des sites internet en tenant compte de ces nouvelles exigences.

Ces options vertueuses pour l’environnement seront aussi bénéfiques pour les utilisateurs des sites éco-conçus. En effet, l’éco-conception d’un site web consiste également en un site rapide et facile d’utilisation, il est clair, simple d’utilisation, intuitif.

Il est à la fois lowtech (consommant le moins possible d’énergie) et SEO-friendly (respectant les critères de Google en matière de référencement).
Le but étant de concilier les besoins des visiteurs (clients) en minimisant le temps de chargement des pages (optimisé à moins de 3 secondes) et le respect de l’environnement. Il utilise des ressources vertes, des polices et design épurés, un code source allégé.

2- Les éléments caractérisant un site éco-conçu

avis-clients-google-my-business.png

Le choix de l’hébergement

Le choix d’un hébergeur vert : c’est un des éléments essentiels. Celui-ci utilise des énergies renouvelables pour faire fonctionner ses serveurs : énergie solaire (panneaux photovoltaïques), éolienne, hydroélectrique (barrages).

Ou un hébergeur qui, s’il ne peut pas obtenir ces sources vertes d’énergie, va compenser ses émissions de gaz à effet de serre en soutenant des associations vertes. Les hébergeurs les plus verts détiennent un certificat d’énergie renouvelable prouvant qu’ils utilisent uniquement des sources vertes d’énergie.

La minimisation du code

L’objectif est de créer une architecture informatique (framework) la plus légère possible, favorisant un temps de chargement des pages réduit et une meilleure optimisation pour les moteurs de recherche. Par exemple WordPress et Prestashop sont des CMS qui peuvent vous correspondre si vous souhaitez tendre vers cela.

L’optimisation des visuels

Grâce à une compression d’images et la technique du lazy load, le téléchargement d’images se fait uniquement lorsque c’est nécessaire. Le haut de la page va se charger mais pas la suite, ou uniquement lorsque le visiteur fera défiler la page.
Un design épuré et des pages d’accueil allégées, ne contenant que les informations nécessaires et pertinentes, font partie de ce concept de user-friendly, offrant des interfaces intuitives. C’est ce qu’on appelle la communication frugale, et cela à un impact non négligeable sur la consommation énergétique d’un site internet !

L’utilisation d’un système de cache pour le site

Il s’agit d’un système qui télécharge et stocke des éléments de page pour les conserver. Ils seront mémorisés pour éviter de les retélécharger quand l’utilisateur revient dessus et donc évite de demander à nouveau au serveur leur chargement. Une économie de transmission des données, donc d’énergie est ainsi occasionnée.

3- La démarche RNE (Responsabilité Numérique des Entreprises) dans le cadre d’un site web éco-conçu

Fiche google my business

Il s’agit de la responsabilité numérique des entreprises. Elle repose sur quatre piliers :

–  Environnementale

–  Ethique liée aux logiciels relatifs à l’intelligence artificielle

–  Réglementation liée à la protection des données (RGPD)

–  Sociétale relative à la gestion et au partage de données, à la transformation des modes de travail, et à l’inclusion de toutes et tous.

Concrètement, l’entreprise souhaitant appliquer la RNE va mettre en oeuvre une série de mesures, concernant son fonctionnement numérique. Comme le choix d’un hébergement vert, la généralisation des bonnes pratiques au sein de sa charte ou encore, l’intégration d’indicateurs d’évaluation de la responsabilité numérique de l’entreprise. Pour plus d’informations sur la RNE : cliquez ici

Même si la conception d’un site web éco-conçu n’a rien d’obligatoire, elle s’inscrit dans un processus et une tendance actuelle et nécessaire de sobriété numérique car nous savons que les ressources énergétiques sont limitées et que les conséquences de nos activités ont un impact environnemental évident.

La mise en place de bonnes pratiques, quelles soient numériques ou non permet d’agir à son niveau mais aussi de promouvoir ces nouvelles manières de faire. Si vous souhaitez revoir votre impact numérique, il est conseillé d’entreprendre ce type d’action au fil de l’eau, dans une logique de transition et de transformation saine et naturelle de sa structure numérique.

Une réflexion ? Une question ? Une demande ? Contactez-nous pour échanger ensemble sur votre projet digital !

1 + 4 =